Qui appelle-t-on Ahl-i Kiblé?

Question : On ne dit pas “infidèle, mécréant” à Ahl-i Kibla. Chacun de 72 groupes déviés est ahl-i kibla, c’est-à-dire il pratique la salat (namaz, prière rituelle). Celui qui dit “infidèle” à ceux-ci, ne devient-il pas lui-même infidèle ?
REPONSE
On ne dit pas “infidèle” à ahl-i kibla, mais qu’est-ce que ahl-i kibla ? Ahl-i kibla ne veut pas dire la personne qui pratique la salat (namaz). Expliquons cela en résumé, en succinct :

1- Imam A’zam et Imam Chafii ont dit qu’on ne dit pas “infidèle” à ahl-i kibla. Cette parole veut dire : celui qui est ahl-i kibla ne devient pas infidèle en commettant des péchés. 72 groupes égarés sont ahl-i kibla. Comme ils se trompent dans l’interprétation des sources qui ne sont pas claires et pour lesquelles il est permis de faire idjtihad (comparaison), on ne peut pas dire, pour ceux-ci, “infidèle”. Mais, comme il n’est pas permis de faire idjtihad pour les connaissances religieuses nécessaires déclarées clairement et en unanimité (tévatur), celui qui ne les croit pas, devient infidèle selon l’unanimité, car celui qui ne les croit pas, n’aura pas cru au Messager (alaihisselam). La foi veut dire croire aux connaissances nécessaires apportées par le Messager de la part d’Allahu teala. Ne pas croire même à une des celles-ci sera le blasphème. (Traduction de Milel Nihal)
[“Les connaissances nécessaires” veut dire : les connaissances connues même par les ignorants.]

2- Une partie des 72 groupes déviés, bien qu’elle pratique la salat et qu’elle fasse toutes les adorations, est devenue mulhid (infidèle, mécréante). Comme celui qui renie une croyance ou une affaire déclarée avec unanimité dans la religion deviendrait infidèle et renégat, même si celui-ci dit La ilahé illallah et qu’il fasse toutes les adorations et qu’il s’abstienne de chaque péché, on ne peut plus désormais lui dire ahl-i kibla. (Hadika)

3- Celui qui ne croit pas même à une des connaissances religieuses nécessaires ou à une des choses pour lesquelles il faut avoir la foi, même s’il dit La ilahé illallah Mouhamedun résulullah, devient “infidèle”. (Redd-ul Muhtar)

4- Une part de ceux qui sont Ahl-i Sunna n’entre pas en Enfer. Seulement ceux qui ont fait des mauvaises actions de ceux-ci entrent en Enfer. On ne dit pas “infidèle” aux 72 groupes déviés, parce qu’ils sont ahl-i kibla. Mais, de ces groupes, ceux qui ne croient pas aux choses pour lesquelles il faut obligatoirement avoir la foi dans la religion, deviennent infidèles. (Maktubat-i Rabbani, 2/67, 3/38)

5- Celui qui renie une obligation (fard) célèbre, même s’il pratique la salat, il devient infidèle. (Bérika)

6- On ne dit pas ahl-i kibla à chaque personne qui pratique la salat. La signification d’un hadith est :
(Celui qui ment, qui ne tient pas sa promesse, sa parole et qui trahit la chose confiée, même s’il dit qu’il est musulman, même s’il pratique la salat, même s’il jeûne, il est hypocrite.) [Bukhari]

7- Celui qui ne croit pas à une des 6 bases de la foi, même s’il accomplit la salat, il est infidèle. (Echiat-ul Léméat)

Notre Prophète a déclaré pour l’expression Ikhlas (sincérité) passant dans ce hadith (Celui qui s’éloigne [qui s’abstient] des interdictions –haram- [et] qui dit avec sincérité la ilahé illallah entre au Paradis.) : Le fait qu’il empêche, la personne qui dit cela, [de commettre] des interdictions. (Taberani)

Il sera difficile pour celui qui ne s’abstient pas de faire les interdictions (haram) de protéger sa foi. S’il n’a pas pu protéger, préserver, garder sa foi, il restera éternellement en Enfer.

Question : Si on voit un insigne de blasphème chez un musulman, peut-on lui dire ”infidèle” ?
REPONSE
On ne peut pas dire “infidèle” avec soupçon à celui qui dit qu’il est musulman, qu’il récité le chahadet. Si dans une affaire ou dans une parole de celui qui dit qu’il est musulman, il y a de nombreux insignes de blasphème et qu’un insigne de foi ou s’il y a un insigne dont il est équivoque que c’est un blasphème, il ne faut pas dire infidèle à celui. Car il faut penser du bien à propos du musulman. (Redd-ul Muhtar)

Si on comprend clairement qu’il souhaite [avec son attitude ou sa parole] l’insigne de blasphème, il devient infidèle. Il n’y aura pas d’utilité à ce que l’on interpréte. (Bezzaziyyé)

Question : Est-il déclaré avec les hadiths et avec les paroles des savants d’Ahl-i Sunna que Les 72 groupes déviés, après être restés en Enfer pour leurs péchés et pour leur croyance incorrecte, qu’ils entreront au Paradis ?
REPONSE
Oui mais ceci est pour les groupes déviés, mais ce n’est pas pour chaque ahl-i kibla. Ceux qui ne sont pas tombés dans le blasphème seront comme ça. Et ceux qui y sont tombés, resteront éternellement en Enfer.

Question : Certains disent : (Celui qui se tourne 5 fois vers l Kaaba et qui récite le chahadet au tahiyat, même s’il est tombé dans le blasphème et qu’il ne se repent pas de cela, il ne restera pas dans cet état). Ceci n’est-il pas faux ?
REPONSE
Cette parole est contraire à la croyance ahl-i sunna. Imam Azam déclare : Il n’est pas suffisant de réciter, pour se repentir, seulement le mot de chahadet, il faut aussi se repentir de la chose qui a entraîné son blasphème. Si l’individu ne se repent de la chose qui a entraîné son blasphème, même s’il pratique la salat, il est infidèle.

Question : Certains disent : Selon le hadith (Celui qui dit La ilahé illallah entre au Paradis), les 72 groupes aussi ne restent pas éternellement en Enfer. Cette explication est-elle vraie ?
REPONSE
Non, elle est fausse. Un hypocrite aussi peut dire Lailahé illallah. Ceux qui sont morts en étant infidèles de 72 groupes resteront en Enfer éternellement.

Question : Est-il permis de dire : Dans notre maladie de dire infidèle aux gens, il y a un virus de se diviniser, de faire de soi une divinité ?
REPONSE
Cette parole est une calomnie faite au Messager d’Allah et aux savants islamiques. Hacha le Messager et ses héritiers, les savants islamiques, ont été atteints par un virus parce qu’ils ont dit “infidèles” pour ceux qui ont entrainé le blasphème ? Quelle laide calomnie ! Les groupes déviés dont la croyance entrainant le blasphème ne sont pas ahl-i kibla [ne sont pas musulmans] ; même s’ils pratiquent la salat, même s’ils font toutes les adorations, ils resteront éternellement en Enfer. Pour qu’ils soient ahl-i kibla, il faut qu’ils se repentent de leur croyance qui entraîne le blasphème. Nous en avons déclaré les preuves ci-dessus.

PAYLAŞ