Il est obligatoire, impératif d’avoir la foi au destin

Question : Quelle est la 6ème base essentielle de la foi ?
REPONSE
La sixième prescription fondamentale de l’iman (de la foi) est de“Croire au destin et que le bien et le mal sont créés par Allahu ta’âlâ”. Le bien et le mal, l’avantage et le tort, le profit et la perte qui surviennent aux hommes leur arrivent par la prédestination d’Allah de toute éternité. “Qadar” signifie mesurer une quantité, commander et ordonner. Cela signifie aussi l’abondance et la grandeur. La volonté d’Allahu ta’âlâ pour l’existence de quoi ce soit est appelé Qadar. L’existence de Qadar, c’est à dire, de ce qui est prédestiné est appelé“Qadâ”. Les mots Qadâ et Qadar sont aussi utilisés l’’un pour l’autre. En conséquence, Qadâ est la prédestination d’Allah pour les choses qui ont été et seront créées, de l’éternel passé à l’éternel futur. La création de toutes ces choses compatibles avec Qadâ, ni en plus, ni en moins, est appelée qadar. De toute éternité, Allah connut d’avance tout ce qui allait arriver. Cette connaissance qu’Il avait est appelée qadâ et le destin (qader).

Le fait d’être ou de ne pas être de tous le animaux, de toutes plantes, de tous les êtres inanimés [les mouvements, les phénomènes physiques, les réactions chimiques, les réactions nucléaires, les rapports d’énergie de tous les solides, de tous les liquides, des gaz, de toutes les étoiles, de toutes les molécules, de tous les atomes, de tous les électrons, de toutes les ondes électromagnétiques, en bref de tout être, les activités physiologiques chez les êtres vivants], les bons ou mauvais conduites des créatures humaines, leurs punitions en ce monde ou dans l’autre monde et toutes choses étaient connues par Allahu ta’âlâ de toute éternité. Les choses qui arriveront de l’éternel passé à l’éternel futur, leurs particularités, leurs mouvements et tous les phénomènes, IL les crée en conformité de ce qu’IL connut de toute éternité. Toutes les bonnes et mauvaises actions des êtres humains, s’ils sont musulmans ou infidèles, toutes leurs actions, faites de bon coeur ou à contre coeur, Allah en est le créateur. C’est Lui seul qui donne l’existence, qui crée. C’est Lui qui crée toutes choses produites par l’intermédiaire de certaines voies. Sa manière d’agir est de tout créer par certaines intermédiaires.

Le feu, par exemple, c’est un brûleur. Mais celui qui crée l’action de brûler, c’est Allahu ta’âlâ. Le feu n’a rien d’autre à faire qu’à brûler. Mais sa manière d’agir est telle qu’à moins que le feu ne touche quelque chose, Il ne produit pas d’incendie. [Le feu ne fait rien, excepté s’il est porté à une température d’ignition. Ce n’est pas le feu qui unit le carbone et l’hydrogène avec l’oxygène ou qui produit des relations électroniques qui brûlent ou produisent la réaction de brûlage. C’est Allahu ta’âlâ seulement qui produit le brûlage. Il a créé tout cela comme causes pour que le brûlage se fasse. Quelqu’un qui manque de compréhension croit que le feu brûle.

Quelqu’un qui a terminé l’école primaire n’aime pas l’expression “le feu brûle’.

Au lieu de cela, il dit “l’air brûle”. Un junior de l’école secondaire ne l’accepte pas. Il dit : “l’oxygène de l’air brûle”. Celui qui termine l’école secondaire dit que la qualité de brûlage n’est pas particulière à l’oxygène. Tout élément attirant un électron est un brûleur. Un étudiant de l’université prend en considération aussi bien l’énergie que la matière. On voit ainsi que plus on approfondit l’intérieur de la matière ; plus on comprend qu’il y a de nombreuses causes derrière ce que l’on considérait comme les causes. Les prophètes “aleihimussalâm” qui sont au plus haut degré de la connaissance et de la science et qui voient les vérités d’une façon complète et les savants “rahima-hullahu taâlâ” qui, suivant leur voie, ont atteint les gouttes le l’océan de leur connaissance, montrent que tout ce que l’on croit comme brûleur un engendreur, aujourd’hui, n’est qu’une pauvre et incapable création placée comme intermédiaire par le vrai Créateur]. Seul Allahu ta’âlâ est le brûleur. Il peut aussi brûler sans feu. Mais Sa manière d’agir est de brûler avec le feu. S’Il veut ne pas brûler, Il peut ne pas brûler dans le feu non plus. Il ne brûla pas Hadrat Ibrahim (Abraham) dans le feu parce qu’IL l’aimait beaucoup. Il modifia Sa manière d’agir [En effet, IL créa les substances pour empêcher le brûlage du feu. Peu à peu les chimistes découvrent ces substances].

Allah Le Tout-Puissant pouvait tout créer sans moyens s’IL le voulait. IL pouvait nous brûler sans feu. Il pouvait nous nourrir sans que nous mangions. IL pouvait nous faire voler sans avion. IL pouvait nous faire entendre à longues distance sans radio. IL fit cependant aux hommes la faveur de tout créer par des intermédiaires. Il a voulu créer certaines choses par certains intermédiaires. IL a dissimulé Son pouvoir sous des intermédiaires. Celui qui veut qu’IL crée quelque chose s’en tient aux moyens à utiliser et l’obtient. [Celui qui veut allumer une lampe emploie des allumettes. Celui qui veut extraire l’huile de l’olive emploie des instruments concasseurs. Celui qui a mal à la tête se sert d’aspirine. Celui qui veut aller au Paradis et obtenir d’innombrables faveurs se conforme à l’Islâm. Celui qui se tire dessus avec un pistolet meurt. Celui qui prend du poison, meurt. Celui qui boit de l’eau quand il est en transpiration tombe malade. Celui qui commet des péchés et provoque la disparition de sa foi va en Enfer. Celui qui s’adresse à un intermédiaire ce que cet intermédiaire a les moyens d’obtenir. Celui qui lit les livres islamiques apprend l’Islâm tel qu’il est, il l’aime et devient musulman. Celui qui vit parmi les irréligieux et écoute ce qu’ils disent devient ignorant de la religion. La plupart des ignorants de la religion deviennent infidèles. L’on va à l’endroit vers lequel l’on prend le véhicule.]

Question : Qu’est-ce que le destin ?
REPONSE
Allahu teala, avec sa science n’ayant pas de début, sait quand vont naître et mourir et ce que vont faire les humains et les autres créatures. Il faut que la Divinité sache toute chose, qu’elle soit capable de faire de tout. Celui qui ne connaît pas toute chose, dont la force est incapable, qui est nécessiteux et qui meurt ne peut pas être divinité. Dans le Coran, il est déclaré : (Allah, sait leurs affaires qu’ils ont faites et qu’ils feront.) [Bakara 255]

Toutes les connaissances comme ce que subiront les gens, leur naissance, leur mort et ce qu’ils feront sont dans un livre appelé levh-i mahfuz. On appelle destin les connaissances qui se trouvent dans ce livre. Dans le Coran, il y a plusieurs versets au sujet du destin. Signification de quelques-uns est la suivante :
(Nul malheur n’atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré [qui ne soit écrit dans levh-i mahfuz] dans un Livre avant que Nous ne l’ayons créé ; et cela est certes facile à Allah.) [Sourate Hadid 22]

(Et tout ce qu’ils ont fait est mentionné dans les registres, et tout fait, petit et grand, est écrit.) [Sourate Kamer 52-53]

(Nous avons créé toute chose avec le destin [selon une mesure].)[Sourate Kamer 49] 

(Rien ne Lui échappe fût-il du poids d’un atome dans les cieux, comme sur la terre. Et rien n’existe de plus petit ni de plus grand, qui ne soit inscrit dans un Livre explicite.) [Sourate Saba 3]

(Il n’y a personne dont la mort ne dépend pas de la permission d’Allah.) 
[Sourate Al Imran 145] 

(C’est uniquement Allah qui détermine, fixe le moment de la mort.) [Sourate Anam 2]

(Pour chaque communauté il y a un terme. Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure et ils ne peuvent le hâter non plus.) 
[Sourate Araf 34]

(Il n’y a point de vivant sur terre dont la subsistance n’incombe à Allah qui connaît son gîte et son dépôt ; tout est dans un Livre explicite 
[levh-i mahfuz].) [Sourate Hud 6]

(Et aucune existence n’est prolongée ou abrégée sans que cela soit consigné dans un livre.) [Sourate Fatır 11]

Notre Prophète (alaihisselam) a expliqué, exposé ces versets. Croire au destin est une des 6 bases de la foi. Dans les hadiths, il est déclaré :
(La foi est de croire en Allah, aux anges, aux livres [sacrés], aux prophètes, au Jour du Jugement [c’est-à-dire à l’apocalypse, au Paradis, à l’Enfer, au compte, au fait que les actions seront pesées (à la balance)], au destin, au fait que le bien et le mal viennent d’Allah, à la mort, à la résurrection après la mort. C’est attester, témoigner qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que Je suis, Son serviteur et Son Messager.) [Bukhari, Muslim, Nésaï]

(Avoir la foi au destin, est de l’ordre de la foi.) [Deylemi]

(Croire au destin, est une des bases essentielles de la foi.) [Ebu Davud, Tirmizi]

(Celui qui dénie le destin périra.) [Taberani]

(Celui qui ne croit pas au destin n’atteindra pas la vérité de la foi.) [Nesai]

(Allahu teala, a d’abord, en premier créé la Plume et lui a déclaré : Ecris le destin, ce qui s’est réalisé et ce qui se réalisera jusqu’à l’éternité.) [Tirmizi, Ebu Davud]

(Si tous les gens se rassemblent et qu’ils travaillent pour t’être utile, ils ne pourront pas faire plus que ce qu’Allahu teala t’a destiné. Et si tous les gens essayent de te faire des dégâts ils ne pourront pas faire plus que ce qu’Allahu teala t’a destiné. Car la plume qui écrit le destin s’est arrêtée, ses écritures ont été précises d’une façon inchangeable.) [Tirmizi]

(Celui qui renie le destin, n’a pas de part de l’Islam.) 
[Bukhari]

(Au temps d’ahir 
[1000 ans après l’Hégire c’est-à-dire à partir de 1011 de l’Hégire] les mauvaises personnes parlent au sujet du destin.) [Hakim]

(Tenez votre langue lorsqu’on parle du destin !) 
[Taberani]

(Tous les prophètes font des imprécations à celui qui renie le destin.) [Taberani]

(Tant qu’on ne croit pas au destin, [au fait que] les bontés et les méchancetés [viennent tous d’Allah], [au fait que] ce qu’on subira ne changera pas, que la chose qui n’est pas destinée, on ne la subira jamais, personne n’aura eu la foi.) 
[Tirmizi]

(J’ai peur de ces 3 choses : Le fait que le savant se trompe, le fait que les hypocrites fassent une discussion en disant (dans le Coran, on dit comme ça), le fait qu’on renie le destin.) [Taberani]

Notre Prophète a répondu à ceux qui lui demandent (Ô Messager d’Allah, comme toutes les actions que nous faisons et ferons sont déjà destinées, quel intérêt de faire des affaires) : (Tout le monde se préparé à son affaire) et (Tout le monde se prépare aux affaires destinées par avant.) [Muslim, Tirmizi]

Il a lu la sourate de Chems à celui qui a posé la même question. La signification de la partie est :
(Allahu teala a donné un pouvoir [le droit de choisir, irada i cuziyyé]en apprenant le bien et le mal [la récompense et le péché] et les états de ces 2. Celui qui a purifié son âme [qui l’a purifiée, nettoyée des malaises et qui l’a remplie avec des vertus] est sauvé. Celui qui a laissé son âme dans le péché, l’ignorance, l’hérésie a perdu. ) [Sourate Chems 7-10]

PAYLAŞ